Page 24

Tout un poeme

l Aveyron c'est la nature et le sport

Agnès
Samedi 3 septembre 2005 à 01h

Cherche nounou

spécial dédicace aux parisiens : on recherche une nounou pour garder Swan le lundi mardi jeudi et vendredi après l'école (18 h / 19h30) et le mercredi la journée; Lolo t'as bien une copine qui pourrait faire l'affaire :)
PS les bombasses sont les bien venues
A+ les zouzous

Nico et marina
Mardi 27 septembre 2005 à 12h

Suçothérapie

Je suis tombé par hasard sur la suçothérapie. J'ai l'impression que ce fichier est passé complètement inaperçu. Nono es-tu le créateur de la suçothérapie ches les teyssèdre.com? Ecoutez le tous sur la rubrique partage, la photo de fauteuil.

Laurent
Jeudi 15 septembre 2005 à 23h

Photo de légende

"Il était d'une beauté éclatante mais restait insensible aux sentiments d'amour dont il était l'occasion. Sa réussite sociale n'avait fait que renforcer cette carapace et dans les bureaux voisins, ses secrétaires se consumaient d'une adoration muette pour ne pas encourir son mépris. Il avait travaillé tard dans la nuit et avait profité de la sérénité du bâtiment désormais désert, pour se promener dans les couloirs les mains dans les poches, entrer dans une pièce au hasard et observer le balai hallucinatoire des écrans de veille des ordinateurs. Puis il s'était rendu dans la salle d'eau attenante à son vaste bureau et s'était contemplé dans le miroir horizontal comme s'il se découvrait pour la première fois. Il s'était éperdument épris de cette image parfaite qu'il ne pouvait atteindre et dont il était incapable de se détacher. C'était comme tomber amoureux d'une inconnue et basculer brusquement de l'indifférence à la passion. Au prix d'un effort surhumain, il avait pu détourner son regard, quitter son bureau pour regagner sa voiture, un bolide de fonction octroyé par le conseil d'administration. Il avait roulé toute la nuit sans but et avait fini par pénétrer dans le sous-sol d'un immeuble high tech. Là il était resté prostré des heures, dans un brouillard de Marlboro Light détaxées, absorbé dans la contemplation d'un panneau de service fixé sur une lourde porte métallique : "Accès réservé au personnel du casino". Au petit matin, alors que les premières voitures des employés enfumaient le parking et qu'un nuage orangé dansait sur le béton des murs, il avait appelé son frère sur son portable. Il lui avait dit d'une voix retenue, sans souffle ni émotion : "Marco pour moi, c'est quand tu veux."

Trop long !
Mardi 13 septembre 2005 à 21h

Légende photo

"C'était ce qu'il avait rêvé d'être. Bronzé, détendu, soulagé, libre. Il avait bu deux cocktails aux noms ridicules dans des verres à daïquiri et passé son après-midi au bord de la piscine de l'hôtel, avec sur la peau l'odeur de l'huile solaire et du chlore. Il avait fumé deux paquets de Chesterfield dans une chambre refroidie par un climatiseur, mais aussi réchauffée par le soleil filtrant à travers les stores. A la tombée de la nuit, il avait mis son plus beau costume pour rejoindre son frère au casino. Sur le chemin, il avait flâné avec nonchalance de sa démarche lente et chaloupée au milieu du grand boulevard, cigarette aux lèvres, indifférent aux scintillements hystériques des néons des bars à tapas, des enseignes de sex shops et de jeux vidéo. Il s'était laissé guider par le bruit qui s'échappait des salles de jeu - conversations, rires et cliquetis des espèces sonnantes et trébuchantes. Il avait gravi les marches moquettées entre deux rangées de colonnes grecques pour pénétrer dans l'univers ouaté du palace enfumé. Il avait retrouvé son frère sur le seuil du vaste hall des machines à sous où tous deux étaient entrés comme dans un compte à rebours qui les ramenait au tout début de leur existence, au ventre maternel, à leur insouciance originelle. Sans un regard pour son frère, au moment de glisser la première pièce dans la fente, il avait dit d'une voix blanche : "Rico ce soir, c'est le gros lot.".

Olivier
Vendredi 9 septembre 2005 à 18h

Le petit teyssedre illustre 1

PILOSISME [pilozizm(e)] n .m . (1855 ; du lat. pilosus « poilu »). Méd. Développement exagéré et localisé des poils, ou apparition de poils où il n’en existe pas normalement.
V. HIRSUTISME. Manifestation d’une sécrétion exagérée d’hormones cortico-surrénales conjuguée à une érotisation des glandes sudoripares. Elle peut surgir lors d’une exposition prolongée au soleil, particulièrement dans les pays méditerranéens. Associé à l’abus d’alcool (Esp. Una sangria por favor) l’hirsutisme est un facteur aggravant du développement dit en touffe (XIII° ; tofe) du système pileux.
V. illustration.

La rousse
Mercredi 7 septembre 2005 à 19h